>

La Huella Andina, un sentier alternatif en Patagonie

{lang: 'fr'}

sentier Huella Andina 300x195 La Huella Andina, un sentier alternatif en PatagonieLa Huella Andina, le premier chemin de « Largo Recorrido » d’Argentine, comprend de nouvelles étapes qui permettront de suivre à pied, et dans l’ombre de la Cordillère des Andes, le sillage de la Route 40, emblématique de la Patagonie.

La Huella Andina intègre un total de 42 étapes qui traversent les forêts de montagne parallèle à la route 40 le long de 600 km, un record pour l’Argentine, bien que loin des 5000 de la route légendaire entre la Patagonie et Quiaca.

Composé de cinq parcs nationaux – Lanin, Nahuel Huapi, Los Arrayanes, Lago Puelo et Los Alerces, de trois provinces de Patagonie, le sentier longe la Réserve de biosphère des Andes Norpatagonica, partagées entre l’Argentine et le Chili.

L’initiative est de « valoriser les ressources naturelles et culturelles de la région et de promouvoir, en marchant, le développement des communautés locales », a déclaré à Efe Damian Mujica, intendant du parc national Nahuel Huapi, au cours de la présentation de la Huella Andina lors de la « Semana de la Aventura » de Bariloche, à environ 1.600 kilomètres au sud de Buenos Aires.

Le projet reprend les pistes et les sentiers déjà existants qui créent un chemin central, qui traverse 20 municipalités.
 » En général, il n’y a pas de problème parce que les collectivités conservent leur routine habituelle, qui se concentrent généralement sur ​​l’agriculture et l’élevage, et si elles le désirent, elles peuvent être intégrées dans n’importe quel type de tourisme qui contribue à diversifier leurs revenus  » , poursuit-il.

En outre, comme c’est le cas dans certains autres sentiers de longue distance dans le monde, comme la randonnée de Saint-Jacques de Compostelle en Espagne, les randonneurs décidant de suivre « La Huella Andina » auront leur propre «passeport», qui marquera les différentes étapes et leur permettra de bénéficier de réductions et avantages dans les endroits locaux.

L’Argentine a plus de quatre millions d’hectares de zones protégées sous la surveillance de « Parques Nacionales », une institution du ministère du Tourisme, qui achève cette année son 110ème anniversaire avec la création du Nahuel Huapi, le premier parc d’Argentine et le troisième plus ancien sur le continent américain.

Plus de 3,7 millions de personnes ont visité l’an dernier les 41 aires protégées nationales en Argentine, et la plupart ont opté pour le parc d’Iguazú (nord), qui a reçu 1,2 millions de visiteurs, et Glaciares (Patagonie) 600000.

Partagez!
  • more La Huella Andina, un sentier alternatif en Patagonie

    Laisser un commentaire

    *

    Argentine V. sur Twitter !
    Archives