>

Une « autre Argentine » : circuit touristique dans la région de Salta

L’Argentine est souvent l’une des destinations préférées des touristes français en Amérique du Sud. Elle allie modernité, grands espaces, et accueil chaleureux de ses habitants, toujours près à rendre service ou à seulement discuter.
Lors de mon dernier voyage en Argentine, j’ai décidé de découvrir une région qui manquait encore à mon palmarès de voyageur émérite, La Puna, un espace de hauts plateaux andins dans le nord-ouest du pays.

Le départ du circuit que j’ai choisi se faisait à partir de Salta, capitale de la province du même nom, située au pied oriental de la Cordillère des Andes. En dix jours, j’ai réalisé un circuit passant par Calafate, une ville renommée pour ses vignobles, par différentes « quebradas » : del escoipe et de las flechas, par les dunes de Taton, par le volcan Galan, pour enfin revenir à Salta.
syj3 300x202 Une autre Argentine : circuit touristique dans la région de Salta
Un itinéraire différent des classiques voyages en Argentine : Buenos Aires, Iguazu ou encore la Patagonie. Une odyssée de tranquillité et de dépaysement entourée de paysages lunaires, de lagunes et de volcans, dans un paysage aussi sec qu’envoûtant.

Toutefois, avant d’entreprendre un tel circuit, je vous conseille de vous préparer un minimum physiquement car vous aurez à réaliser une ascension dépassant les 5.000 mètres d’altitude. Ce qui peut paraître peu de chose pour les sportifs entraînés ; mais néanmoins beaucoup pour la majorité des personnes, peu habituées à l’altitude et à sa faible présence en oxygène.

Le nord-ouest de l’Argentine est encore peu connu de la plupart des touristes, qui lui préfèrent la capitale ou encore les grandes étendues froides de Patagonie. Il vaut pourtant le détour tant sa richesse naturelle est importante et différente de ce que peuvent proposer les autres régions du pays. Donc pour 2016 un conseil, essayez la région de Salta !

L’Argentine, présente au salon international du tourisme, Top Resa

L’Argentine est un magnifique pays à la culture très riche. Cependant, comme beaucoup de pays dans le monde, elle a besoin de promouvoir ses attractions touristiques.

Pour ce faire, le ministre du Tourisme et président de INPROTUR, Enrique Meyer, a assisté à l’ouverture aujourd’hui de la foire internationale du tourisme français, Top Resa 2014, qui se déroule jusqu’au 26 Septembre à Paris. Il y a présenté les attractions touristiques et culturelles de l’Argentine.
argentine top resa 2014 300x224 LArgentine, présente au salon international du tourisme, Top Resa
« Comme chaque année, depuis une décennie, nous sommes présents dans le plus important salon du tourisme en France. Il est très important pour nous de continuer à travailler dans un marché qui démontre un intérêt particulier pour la culture, la cuisine et la diversité naturelle que l’Argentine offre », a déclaré Meyer dans le dialogue avec Telam à Paris.

La 36eme édition du salon Top Resa, qui a commencé le 24 septembre et se terminera le vendredi 26 du même mois, réunit cette année 1200 exposants et marques, espérant la venue de 29 480 professionnels du secteur.

« Top Resa est le meilleur moyen de rester au courant et en contact avec chacun des opérateurs locaux qui se chargent d’orienter les touristes vers notre pays, pour leur donner notre appui et leur fournir les outils nécessaires pour leur permettre de continuer à travailler dans le développement du tourisme argentin » a dit le ministre.

De nombreux opérateurs et compagnies aériennes proposent des vols vers l’Argentine. Une de ces compagnies est EasyJet, une entreprise britannique, qui constitue la quatrième compagnie aérienne d’Europe, derrière Lufthansa, Ryanair et Air France. De nombreux comparateurs de vol, comme Bravofly, proposent des vols avec cette compagnie. Achetez un billet Easyjet avec Bravofly peut se faire très facilement sur leur site.

A Top Resa 2014, l’Argentine a son propre stand à la foire, où une douzaine d’opérateurs nationaux potentialisent leurs contacts avec les opérateurs français, mais aussi belges et néerlandais, a dit le ministre. Ce dernier préside également l’Institut national de promotion du tourisme (INPROTUR). Il a dû suite à cette foire voyager au Brésil pour participer à la foire du tourisme ABAV à San Paulo.

«Les opérateurs ont montré une grande volonté de travailler ensemble et ont souligné la distribution des vols de Aerolineas Argentinas, qui permet aux touristes de se déplacer entre les différentes parties du pays, sans être obligés de passer par Buenos Aires», a confié Meyer.

Le développement aérien des connexions entre les principales villes du pays va permettre également l’accroissement du nombre de touristes, intéressés par une grande facilité à voyager dans le pays sud-américain.

Lors de la réunion et du déjeuner dans la résidence de l’Ambassade d’Argentine en France, ont également participé, le secrétaire de la Chambre de tourisme en Argentine, Horacio Repucci; le délégué du ministère du Tourisme en France, Carlos Feenney, le délégué de l’Institut national de la promotion du tourisme en Europe, Diego Barceló, entre autres.

Le Dakar, grand promoteur du tourisme en Argentine

dakar argentine 300x180 Le Dakar, grand promoteur du tourisme en ArgentineLe président de la Chambre d’Argentine du Tourisme (CAT), Oscar Ghezzi, a souligné que le Dakar a «impact multiple sur l’activité touristique.  »

«D’une part, cela permet au pays un niveau élevé de visibilité à travers le monde, en raison de la couverture médiatique de ce grand rassemblement du sport automobile mondial. D’autre part, dans chaque région et destination où le Dakar passe, cela favorise l’activité économique de la place, complétant le niveau déjà élevé de l’activité de cette saison,  » a-t-il dit.

Puis Ghezzi a ajouté: «Le secteur privé est en constante évolution pour répondre à cette demande, ce qui est sans aucun doute une grande réussite du pays en termes de tourisme et de promotion internationale des événements sportifs.  »

Selon les données fournies par l’Association hôtelière gastronomique de Rosario, l’emploi dans la ville était de 100 pour cent lorsque le Dakar a démarré.

Pendant ce temps, chez les restaurants gastronomiques de la région, comme Pellegrini, la présence de clients était de 100 pour cent de plus qu’une semaine traditionnelle de Janvier, selon son président, Mauricio Jurado. Lire la suite de cette entrée »

Le Parc National d’Iguazu allonge ses horaires pour l’été austral

parc national iguazu argentine 300x225 Le Parc National dIguazu allonge ses horaires pour lété australLe côté argentin du Parc National des Chutes d’Iguazu, à la frontière avec le Brésil, va étendre ses heures d’ouverture pendant l’été austral ( janvier et février) afin de faciliter la visite de touristes, a déclaré aujourd’hui la société de gestion du Parc National dans un communiqué.

Dès le mois de Janvier et jusq’au 16 Février, les visiteurs pourront visiter les célèbres Chutes d’Iguazu de 7h30 heure locale (10h30 GMT) à 18 heures du soir (21H00 GMT), ce qui donnera 30 minutes d’avance sur son ouverture.

Situé entre la province de Misiones en Argentine et l’Etat brésilien du Paraná, le parc d’Iguazu a été visité par 1.226.261 personnes en 2013, selon les chiffres de l’agence officielle Telam.

Les Chutes d’Iguazu, déclarées en 2012 l’une des sept merveilles naturelles du monde, ont une portée de 2700 mètres et 275 chutes d’eau, avec la  » Garganta del Diablo  » principale attraction du parc grâce à ses 80 mètres de haut, et les « Paseos de Luna Llena » (promenades autour des chutes les jours de pleine lune).

Antofagasta de la Sierra, principale destination touristique en 2013

Antofagasta de la Sierra Argentine 300x199 Antofagasta de la Sierra, principale destination touristique en 2013Un site web populaire sur l’Argentine a mené une enquête dans laquelle il classait les principales destinations touristiques de 2013 et Antofagasta de la Sierra avec plus de 7000 votes a été la grande gagnante. L’enquête a été développée à partir du début d’Octobre 2013 et a réuni plus de 120 000 votes, visant à connaître l’opinion et les goûts des utilisateurs du site de www.tripin.travel.

À la mi-Octobre, le top 20 des destinations a commencé à être élaboré, les utilisateurs étant en mesure de choisir parmi 164 sites touristiques en Argentine.
Parmi les plus de 120 mille votes a été tiré au sort un séjour gratuit pour un des participants. Le gagnant et son invité pourront profiter d’un séjour de cinq nuits pour deux personnes avec petit-déjeuner et visites organisées par le ministère du Tourisme de Catamarca pour qu’ils puissent connaitre la destination la plus plébiscitée en 2013.

«Nous sommes très heureux de la participation et de l’interactivité avec les internautes afin de réaliser le classement de destination 2013. Le but est de présenter les plus beaux endroits de notre pays. Ce n’est pas une compétition mais un jeu pour découvrir les destinations préférées des internautes en 2013. Lire la suite de cette entrée »

La Huella Andina, un sentier alternatif en Patagonie

sentier Huella Andina 300x195 La Huella Andina, un sentier alternatif en PatagonieLa Huella Andina, le premier chemin de « Largo Recorrido » d’Argentine, comprend de nouvelles étapes qui permettront de suivre à pied, et dans l’ombre de la Cordillère des Andes, le sillage de la Route 40, emblématique de la Patagonie.

La Huella Andina intègre un total de 42 étapes qui traversent les forêts de montagne parallèle à la route 40 le long de 600 km, un record pour l’Argentine, bien que loin des 5000 de la route légendaire entre la Patagonie et Quiaca.

Composé de cinq parcs nationaux – Lanin, Nahuel Huapi, Los Arrayanes, Lago Puelo et Los Alerces, de trois provinces de Patagonie, le sentier longe la Réserve de biosphère des Andes Norpatagonica, partagées entre l’Argentine et le Chili.

L’initiative est de « valoriser les ressources naturelles et culturelles de la région et de promouvoir, en marchant, le développement des communautés locales », a déclaré à Efe Damian Mujica, intendant du parc national Nahuel Huapi, au cours de la présentation de la Huella Andina lors de la « Semana de la Aventura » de Bariloche, à environ 1.600 kilomètres au sud de Buenos Aires.

Le projet reprend les pistes et les sentiers déjà existants qui créent un chemin central, qui traverse 20 municipalités.
 » En général, il n’y a pas de problème parce que les collectivités conservent leur routine habituelle, qui se concentrent généralement sur ​​l’agriculture et l’élevage, et si elles le désirent, elles peuvent être intégrées dans n’importe quel type de tourisme qui contribue à diversifier leurs revenus  » , poursuit-il. Lire la suite de cette entrée »

Argentine V. sur Twitter !
Archives
Blogs sur l'Amérique latine